Institut d’Études Augustiniennes

IEA - Composante du LEM (UMR 8584 du CNRS)

Accueil > Équipe > Membres titulaires

Joëlle Soler

Maître de conférences de langue et littérature latines à l’université de Paris IV – Sorbonne

Membre du Laboratoire d’études sur les Monothéismes, UMR 8584 (Institut d’Etudes Augustiniennes)

joelle.soler@cegetel.net

I. Parcours :

- Ancienne élève de l’ENS
- Agrégée de Lettres Classiques
- Docteur (8e section) : thèse soutenue à Paris IV en décembre 2001. Sujet : L’écriture du voyage dans la littérature latine tardive. Directeur : J.-C. Fredouille.

II. Activités d’enseignement

- 2001-2003 : mise en place (en collaboration) d’un cursus optionnel d’étude des langues et civilisations de l’Antiquité à l’IEP Paris (Sciences Po)
- Depuis 2001 : Cours de langue, de civilisation et de littérature latines, aux niveaux Licence, Master et Agrégation de Lettres classiques et modernes (Paris IV). Invention d’un nouvel enseignement de littérature latine sur textes traduits pour étudiants de Lettres Modernes (thèmes : 1. La littérature latine est-elle une “littérature engagée” ? 2. Le corps et ses représentations à Rome).
- Enseignement dans le cadre du nouveau cursus de Paris IV : Culture antique et monde contemporain
- Enseignement dans le cadre du bi-cursus Paris IV-Sciences Po : Initiation à l’Antiquité tardive : les grands débats.

III. Responsabilités diverses

2004-2006 : membre du jury du concours d’entrée à l’ENS (rue d’Ulm, concours A/L) en Latin

2004-2008 : membre élue de la commission de spécialistes de Paris IV (8ème section)

2006-2010 : membre élue du conseil d’UFR de Latin de Paris IV.

IV. Sujets de recherche

Les récits de voyage et de pèlerinage dans la littérature latine classique (Catulle, Virgile, Horace, Ovide, Apulée) et tardive (Egérie, Prudence, Paulin de Nole, Jérôme, Sulpice Sévère, Rutilius Namatianus).

Une étude du concept de fiction, fondée sur la critique moderne (en particulier les travaux de J.-M. Schaeffer) et sur les écrits des Anciens, mise en perspective avec des études de cas particuliers, témoignant des usages, en contexte chrétien (notamment hagiographique), de certaines thématiques ou techniques littéraires et rhétoriques qui lui sont traditionnellement associées.

V. Publications

Livre

Ecritures du voyage. Héritages et inventions dans la littérature latine tardive, Paris, Etudes Augustiniennes, 2005.
Résumé : Le récit de voyage antique constitue l’objet relativement inédit de cette étude, qui élabore et analyse un corpus de récits ou de descriptions de parcours à la première personne. L’approche, essentiellement littéraire, mais fondée sur des connaissances historiques et anthropologiques et centrée sur la période tardive, même si l’arrière-plan classique, grec et latin (Homère, Apollonios de Rhodes, Virgile, Horace, Ovide, Arrien etc), n’est pas négligé, ouvre des perspectives qui nuancent et contredisent parfois notre conception moderne de la littérature des voyages. Ce livre distingue deux ensembles qui sont rapportés à deux traditions poétiques et à deux paradigmes idéologiques : les récits factuels, où les voyageurs romains (tel Rutilius Namatianus) représentent leurs parcours comme des itinéraires de fondation, au terme desquels leur identité gréco-romaine et celle du paysage traversé sont fortement affirmées. D’autre part, les fictions grecques, qu’Apulée adapte dans ses Métamorphoses, élaborent une image différente du voyage, conçu comme une exploration au cours de laquelle le voyageur va à la rencontre de ce qui lui est étranger, au risque de perdre sa propre identité. Fondation ou exploration, réalité ou fiction : devant cette alternative, les chrétiens vont hériter des traditions profanes (Ausone, Synésios de Cyrène, Venance Fortunat), en les "convertissant" parfois (Paulin de Nole, Sidoine Apollinaire, Ennode de Pavie), mais aussi inventer de nouvelles formes d’écriture du voyage : dans le pèlerinage (Egérie), le voyage comme source de dépaysement et comme expérience de décentrement et de dépouillement, propre à un individu en quête de sa cité spirituelle, peut devenir l’objet d’un discours véridique pleinement assumé par son auteur.

En collaboration

Rutilius Namatianus, Sur son retour, CUF, Paris, Belles Lettres, 2007 (une partie de l’introduction)

Articles

1. “Le retour en Gaule de Rutilius Namatianus : un itinéraire à travers les textes”, Miroirs de textes. Récits de voyage et intertextualité, éd. S. Linon-Chipon, V. Magri-Mourgues et S. Moussa, Presses universitaires de Nice, 1998, p. 19-32.

2. “Lecture nomade et frontières de la fiction dans les Métamorphoses d’Apulée”, Roman et récit de voyage, éd. MC. Gomez-Géraud et P. Antoine, Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, 2001, p. 11-23.

3. “L’iter poétique dans l’Antiquité latine : du motif au genre”, Poésie et voyage. De l’énoncé viatique à l’énoncé poétique, éd. S. Linon-Chipon, V. Magri-Mourgues et S. Moussa, Mandelieu, Editions La Mancha, 2002, p. 13-33.

4. “Le sauvage dans le De reditu de Rutilius Namatianus : un non-lieu”, Les espaces du sauvage dans le monde antique, éd. M.-C. Charpentier, Presses universitaires de Franche-Comté, 2004, p. 223-234.

5. “Religion et récit de voyage. Le Peristephanon de Prudence et le De reditu suo de Rutilius Namatianus”, REAug, 51, 2005, p. 297-326.

6. “Le poème de Rutilius Namatianus et la tradition du récit de voyage antique : à propos du “genre” du De reditu suo”, Vita Latina, 174, 2006, p. 104-113.

7. “Ecriture du voyage et pratique de l’amitié : Rutilius Namatianus et Paulin de Nole”, dans La Société des Amis à Rome et dans la littérature médiévale et humaniste, éd. P. Galand-Hallyn, S. Laigneau, C. Lévy, Wim Verbaal, Turnhout, Brepols, 2008, p. 121-140.

8. “Lucius, parent de Plutarque, ou : Comment lire les Métamorphoses d’Apulée”, Revue de Philologie, 82, 2008, p. 385-403.

9. “Ante lectoris oculos...uitam exponere : le projet littéraire de Jérôme dans ses Vies de moines”, Les manifestes littéraires dans la latinité tardive, éd. V. Zarini et P. Galand-Hallyn, Paris, Institut d’Etudes Augustiniennes, 2009, p. 205-221.

10. “La récriture du Carmen 4 de Catulle par Ovide (Tristes I, 10) : voyage, dédoublement et gémellité mythique”, Camenae 7, 2009.

11. “Strabon et les voyageurs : l’émergence d’une analyse pragmatique de la fiction en prose”, Mythe, imaginaire, fiction, éd. D. Auger et C. Delattre, Paris, Presses universitaires de Paris Ouest, 2010, p. 97-114.

12. "La Déesse syrienne, dea peregrina : la mise en récit de l’altérité religieuse dans les Métamorphoses d’Apulée", La représentation des dieux des autres, éd. C. Bonnet, A. Declercq, I. Slobodzianok, supplemento a Mythos 2, 2, 2010, p. 23-36.

13. "Magie et antidote : le statut du texte de fiction dans les Métamorphoses d’Apulée", Présence du roman grec et latin, éd. R. Poignault, Clermont-Ferrand, 2011, p. 193-205.

14. "La conversion du récit de voyage antique dans les Vies de Moines de Jérôme", International Journal of the Classical Tradition, 18, 1, 2011, p. 1-17.

Recensions

F. E. Consolino (dir.), Forme letterarie nella produzione latina di IV-V secolo, Rome, Herder, 2003, 255 p. (REL, 83, 2005, p. 421-425).

G. Jensson, The recollection of Encolpius. The Satyrica of Petronius as Milesian fiction, Ancient Narrative, Supplementum 2, Groningen, 2004, 328 p., (RPh, 80, 1, 2006, p. 211-213).

B. Pouderon, D. Crismani (dir.), Lieux, décors et paysages de l’ancien roman, des origines à Byzance, collection de l’Orient et de la Méditerranée, 34, Paris-Lyon, 2005, 400 p. (RPh, 80, 1, 2006, p. 223-224).

A. Gargano, M. Squillante (dir.), Il viaggio nella letteratura occidentale tra mito e simbolo, L’armonia del mondo, 7, Naples, Liguori, 2005, 212 p. (RPh, 81, 2, 2007, p. 440-441).

Julia Haig Gaisser, The Fortunes of Apuleius and the Golden Ass. A Study in transmission and reception, Princeton, Princeton University Press, 2008, 365 p., (Anabases, 11, mars 2010, p. 261-262).

Robert H. F. Carver, The Protean Ass. The Metamorphoses of Apuleius from Antiquity to the Renaissance, Oxford, Oxford University Press, 2007, 545 p. (Anabases, 11, mars 2010, p. 250-252)

P. Blaudeau (dir.), Exil et relégation. Les tribulations du sage et du saint durant l’Antiquité romaine et chrétienne, Ier-VIe s. après J.-C., Paris, De Boccard, 2008, 377 p. (REAug)

S. Guédon, Le voyage dans l’Afrique romaine, Bordeaux, Ausonius Editions, Scripta antiqua 25, diff. De Boccard, 2010, 527 p. (Phœenix)

VI. Participation à des projets collectifs

Co-organisation du programme transversal de recherches, dans le cadre du LEM : “Revisiter les Monothéismes” (2010-2013, responsable : C. Macris)

Participation au volume Pléiade : Premiers écrits chrétiens (à paraître en 2013), en charge de La Passion de Perpétue et Félicité

Exposé sur “L’âne, Isis et la polémique antichrétienne dans les Métamorphoses d’Apulée”, Paris, juin 2009, INHA, dans le cadre du GDR : Cohabitations et contacts religieux dans les mondes hellénistique et romain (N. Belayche et J.-D. Dubois)





Rechercher




Copyright Institut d’Études Augustiniennes - 2016

Dernière mise à jour le : mercredi 22 février 2017